aime quand ça bouge au medef

Bonjour,
Du 28 au 30 août 2013 se tiendra sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas l’Université d’été du MEDEF. Dans le cadre de notre collaboration avec le mouvement des entreprises et faisant partie des architectes de cet événement majeur, nous vous invitons à venir assister a cette rencontre à nos cotés.

université d'été du medefC’est l’occasion d’assister, en live, à la mise en place d’un nouvel outil de crowdsourcing, instrument de l’objectif de cette université d’été, à savoir, utiliser la créativité, l’intelligence et le savoir-faire d’un grand nombre de personnes pour muscler les débats et les réflexions. Découvrez la création d’un thinktank digital composé d’esprits politiques, chercheurs, étudiants, économistes et participants lambda , produisant des études et des propositions dans les domaines politiques, publiques et économiques.

Si vous êtes intéressé, merci d’envoyer un mail de participation à maxime :   maxime.farrugia@awakit-groupe.com

Attention, les inscriptions seront closes le 23 Aout.
Nous espérons avoir le plaisir de nous retrouver ensemble lors de l’Université.

Share on TwitterShare via email

aime quand ça bouge dans l’entreprise 2.0

En cette période de fin d’année il est courant dans les agences qu’on planche sur les évolutions de nos métiers et que les brainstormings se succèdent pour définir ce qu’on va pouvoir apporter à nos clients au cours de l’année suivante.
L’objectif est d’identifier les nouveaux usages qui sont encore sous les radars et de permettre de continuer d’améliorer l’ensemble des dispositifs déployés chez nos clients.

Ces quatre ans d’expérience sur le sujet de l’entreprise 2.0 et des intranets collaboratifs permettent évidemment de tirer quelques conclusions et puis de s’oser à quelques prospectives quant à ce qu’on pense être des évolutions majeures à venir en 2013.
Et autant vous dire qu’on est prêts à relever ces défis.

Tout d’abord donc le point sur les valeurs d’usage des intranet 2.0.
Nous avons identifié 5 axes de création de valeurs :

L’information est le premier axe. Il était présent déjà sur les intranets 1.0

Cette fois l’information peut être produite par des contributeurs plus nombreux, par des experts, par des communautés de pratique, …

Le contenu est en partie généré par les utilisateurs

Les communautés constituent le deuxième axe.

Une des grandes valeurs d’usage des intranet 2.0 est bien de pouvoir mettre en œuvre et animer des communautés au sein de l’entreprise. Celles-ci sont même parfois ouvertes vers l’extérieur (vers les clients, les partenaires)

 

On en vient au troisième axe : le collaboratif

C’est évidemment une des grandes vertus du 2.0 : mettre en réseau des individus qui pourront ainsi collaborer, innover, travailler…

Le mode projet très répandu dans nos entreprises en tire un bénéfice quasi immédiat

 

Le quatrième axe ? On le voit dans la gestion de la connaissance.

Le savoir, l’entreprise apprenante, le social learning, autant de thèmes qui tirent partie de l’intranet 2.0

Le succès des universités virtuelles d’entreprise et autres académies en sont la preuve.

Et enfin, nous voyons les applications comme étant le dernier axe de création de valeurs des intranets 2.0

Les fameuses Apps. On installe maintenant de véritable appstore ou market de widgets au sein des portails d’entreprise. C’est ici aussi une grande source de création de valeur d’usage pour les utilisateurs.

 

Et pour 2013 ?

Je pense qu’en travaillant autour de ses 5 axes on va continuer de trouver de nouvelles idées et des facteurs d’amélioration à la fois d’usage de l’intelligence collective et de la mise en place de procès de plus en plus participatif.


Mais au delà de l’amélioration de l’existant et de l’innovation incrémentale, les différents brainstormings menés ici chez Awak’iT nous laissent penser qu’il y aura une innovation de rupture et qu’elle sera impulsée par le hardware et notamment par le device mobile sur lequel on va être de plus en plus nombreux à travailler.

Quand on dit ça on pense à la mobilité par le biais des Smartphones qui rentrent en force dans les entreprises, mais aussi aux tablettes. iPad et autre Galaxie, quelque soit la technologie, ont trouvé leur marché dans le monde de l’entreprise qui bouge.

L’innovation 2013 sera donc pour moi, j’en prends le pari, le 2.0 mobile !

Share on TwitterShare via email

aime quand ça bouge dans les mouvements citoyens

Après les #geonpi voici le #airfood
Les Européens, et les Français ne sont pas en reste, ont compris qu’ils pouvaient se mobiliser massivement en utilisant facebook et twitter, autour de cause qui leurs sont chers.
La mobilisation de la Croix Rouge française, les Restaurants du Cœur, le Secours Populaire français et la Fédération Française des Banques Alimentairesa permis ce lancement du mouvement TheAirFoodproject avec un objectif de mobilisation virtuelle de 18 millions d’européens.
Leur cause ? Défendre le programme d’aide alimentaire européenne aujourd’hui menacé,  En Europe, ce sont 18 millions de personnes démunies qui survivent grâce à l’aide alimentaire européenne (PEAD), en passe d’être condamnée par certains pays réfractaires (Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Danemark, République Tchèque, Suède et Royaume Uni).

En serez vous ?

 

Share on TwitterShare via email

aime quand ça bouge côté leadership

Leadership & Psychologie

C’est le thème de la conférence qui se tiendra à Paris vendredi prochain. (14 sept)

MoreHuman Partners a regroupé un plateau prestigieux de chercheurs et consultants en psychologie venant de 5 pays différents (Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Hollande, France) et qui viendront nous apporter leur éclairage sur l’art complexe du leadership.

N’hésitez pas à contacter de ma part Stéphane Moriou si le thème vous intéresse.
(c’est free mais les places sont limitées)

Share on TwitterShare via email

aime quand ça bouge dans le community management

Vaut-il mieux, pour une entreprise, internaliser son community management ou bien le confier à une personne/équipe extérieure ? Le débat se poursuit encore et toujours sur la toile, opposant les aficionados de la première théorie aux seconds. Les arguments des deux parties se complètent sans réussir à faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Il est évident, pour certains, qu’un community manager ne peut agir qu’en opérant au cœur de l’entreprise dont il sera le porte-parole, en éprouvant au quotidien sa culture et ses valeurs, en bénéficiant de son réseau interne, de la réactivité et de la synergie avec ses collègues, de sa proximité avec toutes les équipes. En gestion de crise, lui seul sera à même d’agir dans l’urgence et de limiter les désagréments des circuits de validation laborieux. D’aucuns argueront au contraire qu’une agence (ou un free-lance) apportera ses compétences techniques, un personnel qualifié, une disponibilité maximale, des réseaux pré-établis, des best practices et une expérience que rien ne saurait remplacer.

Et si le community management idéal se situait à la croisée des chemins ? Un community manager efficace, recruté, formé et guidé par une agence extérieure… Une stratégie de communication sur les réseaux sociaux concertée et élaborée avec un regard associant interne et externe. Telle est sans doute la solution optimale. De fait, pour passer à l’ère du 2.0, l’entreprise a besoin d’être accompagnée et, dès la prise de décision, seuls des professionnels aguerris peuvent apporter leur expertise pour répondre aux problématiques envisagées, faire comprendre les enjeux et les risques induits par la présence sur les réseaux sociaux, analyser l’e-réputation et guider l’entreprise pour choisir puis mettre en œuvre les dispositifs adéquats. Ensuite, l’agence peut accompagner le recrutement ou la formation du futur community manager en s’appuyant sur son savoir-faire, sa connaissance des outils et son expérience passée. Une agence en conseil et un community manager dans l’entreprise : telle est peut-être la solution de l’équation !

Share on TwitterShare via email