aime quand ça bouge d’échec en réussite en SilVal

Reflexion #4 = Failure

C’est presque un poncif. Le droit à l’échec est sur toutes les lèvres quand on parle d’entrepreneuriat en Silicon Valley. Alors quoi ? Quel est le sujet ?
Celui qui n’a jamais échoué n’a pas progressé, n’a pas appris, n’est pas fiable.
Nous avons entendu cela souvent lors de notre digital learning expedition.

Il faut donc probablement intégrer le fait que le zero défaut n’existe pas, que la prise de risque fait faire des faux pas, que pour autant l’histoire continue, il faut garder l’envie, la confiance, la combativité.
Pour autant il ne faudra pas faire deux fois la même erreur, ce serait impardonnable.

On apprend donc de nos échecs, c’est ce que disent les californiens dans les universités, dans les incubateurs, dans les bureaux des VC, et probablement aussi dans les open space de la plupart des licornes.

Try again, fail again, fail better

Share on TwitterShare via email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>