Adieu Bernard, tu vas nous manquer

C’est avec une grande tristesse que j’écris ces quelques lignes en forme d’hommage à Bernard Petitjean, le patron de Seprem, dont je viens d’apprendre le décès.
Le professionnel de la comm, l’intellectuel de la presse professionnelle, et surtout l’Homme me manquera.
Sa grandeur d’âme et la profondeur de sa réflexion m’ont toujours séduit.
J’ai ce soir une pensée affectueuse pour ses proches.

Adieu voisin, adieu l’ami

 

Share on TwitterShare via email